Vitrail

 

Modèle:
Expression quelconque de la composition ou d’une partie de la composition ayant servi, avec ou sans modifications, a l’exécution d’une verrière.

Création du projet des vitraux (église de Nocher)

 

 

 

 

Création du projet des vitraux (église de Nocher)

 

Calibrage:
Découpe du carton de coupe en calibres à la forme exacte des pièces de verre. Elle s’effectue à l’aide de ciseaux à trois lames; celle du milieu détache une mince bande de papier dont la largeur est égale à l’épaisseur de l’âme du plomb. Le calibrage peut s’opérer a l’aide d’un outil comportant deux lames de rasoir. Ôter cette bande papier est nécessaire pour obtenir des calibres aux dimensions exactes des pièces de verre.

Coloration:
Opération préliminaire à la coupe consistant a choisir le verre colore ou non selon les nuances indiquées sur la maquette.

Coupe des pièces de verres:
Coupe des pièces de verre d’après les indications du modèle ou du carton. La coupe a vue s’effectues-en suivant un dessin sur le verre; ce dessin a pu être établi selon les traces à l’échelle des pièces de verre d’un panneau sur la table du peintre- verrier. La coupe aux calibres s’opère en suivant les contours des calibres. Les calibres correspondant à une même couleur sont places par bandes sur le verre de la couleur indiquée.

Carton pour les gabaries (église de Tarcamps)

 

 

Carton des gabaries avec les pièces de verre coupé

 

 

Pièces de verre coupés pour les vitraux (église de Hachiville)

Carton pour les gabaries (église de Tarcamps)

xxxxCarton des gabaries avec les pièces de xxxxverre coupé

xxxxxPièces de verre coupés pour les vitraux (église de xxxxxHachiville)

 

Peinture sur verre:
Technique consistant à poser une pâte composée d’un matériau de peinture sur verre, réduit en poudre et dilué sur l’une ou les deux faces du verre, à l’aide de pinceaux de forme variée. La peinture sur verre s’opère panneau par panneau.
Le verre peint est recouvert sur la face ou au revers de couches ou de taches plus ou moins translucides et colorées selon les matériaux utilises.

Peinture sur verre pour les vitraux (église de Tarcamps)

 

 

Peinture sur verre pour les vitraux (église de Dahl)

 

 

 

Peinture sur verre pour les vitraux (église de Tarcamps)
(église de Dahl)

 

Cuisson des matériaux de peinture sur verre:
Exécution des couleurs vitrifiables et de celles de cémentation par la chaleur. Les pièces de verre sont chauffées dans le four à une température qui permet aux couleurs vitrifiables d’obtenir leur structure vitreuse (peinture recuite, peinture non offusquée) et aux dérives métalliques d’acquérir leur propriété colorante. Les pièces de verre sont défournées après refroidissement et nettoyées.

Cuisson à 650 ºC des verres peins aux grisailles

 

 

 

 

Cuisson à 650 ºC des verres peins aux grisailles

 

La mise en forme des plombs peut se faire soit par moulage, soit par étirage.


Moulage du plomb.

Le moule a plombs est compose de deux parties de même longueur comportant chacune une ou des rainures longitudinales, en fondeur de 2 a 4 m/m, un élément quelconque attachant l’une a l’autre les parties du moule (corde, chainière). Ces rainures permettent de former les ailes, l’âme du plomb étant créée  par le coulage du métal en fusion entre deux parties du moule. Un évent est utilise pour le coulage du plomb et l’évacuation des gaz.

Etirage du plomb.
Mise en forme par allongement dans un tire-plomb de la baguette de plomb ébauchée
dans un moule dit lingotière (lingotière à plomb). La lingotière est constituée de deux plaques articulées a une extrémité, comportant chacune des rainures longitudinales. Ce moule est muni a l’extrémité opposée à celle de l’articulation d’un manche fixe, perpendiculaire, dont la charnière peut se rabattre pour se former un verrou, ainsi que d’un orifice ou le métal est coulé et d’un évent.

La mise en plombs du panneau en vitrail ou en vitrerie.
Encastrement des pièces de verre dans les plombs, une par une, panneau par panneau, a l’aide du calque d’assemblage. Les bords du panneau étant délimités, la tranche de la pièce de verre est introduite dans une des rainures des plombs verticaux, l’autre tranche de la pièce restée libre est maintenue en place par des pointes enfoncées dans la table sur laquelle s’effectue la mise en plombs. Les plombs transversaux sont ensuite coupés et mise en place en  enfonçant leurs extrémités sous les ailes des plombs déjà fixes. Le couteau à couper le plomb (couteau à raccoutrer, tringlette) est à lame courte et tranchante sur les deux cotes. L’ouvre plomb sert à soulever les ailes du plomb. Le rabat des ailes des plombs avers et revers comme celui des ailes extérieures des plombs d’entourage est  exécuté avec le couteau à rabattre non coupant. Dans le cas de panneaux superposés, les ailes des plombs du panneau inférieur sont rabattues et recouvertes par celles du panneau voisin.

La mise en plombs des verres

 

 

La mise en plombs des verres

 

 

 

 

Soudure des points d’intersection des plombs

 

 

La mise en plombs des verres
  Soudure des points d’intersection des plombs

 

Soudures des plombs.
Soudure des points d’intersection des plombs à la face, soudure de face, et, au revers du panneau, contre-soudure, complétée par la soudure des attaches sur les plombs.
Cette soudure laisse un bourrelet.

 

Masticage.
Mélange pâteux et adhésif durcissant à l’air, introduit sous les ailes des plombs, panneau par panneau, pour donner de la rigidité au plomb et de l’étanchéité à  l’ensemble.

Masticage des panneaux

 

 

 

 

Masticage des panneaux

 

Pose des vitraux dans le chassie (église de Dahl)
Pose des vitraux dans le chassie (église de Tarchamps)
Pose des vitraux dans le chassie (église de Hachiville)
Pose des vitraux dans le chassie (église de Dahl)
(église de Tarchamps)
(église de Hachiville)

 

Gallerie des créations de vitrail pour églises, bâtiments et particulaires

 

TO TOP

BACK